Sur un plateau

Irving Penn - "Garcon de Café -- Raoul," Paris, 1950


Ne jamais faire confiance à un plateau.
Même à celui sur lequel ton chéri t’a apporté le petit-déjeuner pour que tu puisses glander au lit, devant Pierre Desproges, une plume dans le culte, et continuer à bouquiner ensuite.
Surtout pas celui-là, d’ailleurs. C’est le pire d’entre tous.
Le fourbe attend que tu sois presque arrivé en bas des marches pour laisser s’échapper, l’air de rien, posée à côté du bol vide, la liseuse sur laquelle tu viens tout juste de terminer ton roman, et qui s’en va valdinguer en rebondissant à cœur joie jusqu’au pied de l’escalier.
Sans grand espoir sur son état, tu ramasses la bête dont les stigmates (boîtier fendillé à plusieurs endroits, écran fêlé aux coins) témoignent de la violence du choc. Par acquis de conscience, tu appuies sur le bouton... et constates que, comme tu le pressentais, hormis quelques lignes droites ésotériques façon Télécran (les plus anciens sauront de quoi je parle) fixées pour toujours sur l’écran, rien ne se passe.

Same player shoots again (là encore, les anciens sauront)...

Et ce matin, comme je m’y attendais, malgré le début des vacances scolaires, l’affluence était telle qu’il n’y avait pas suffisamment d’espace dans ma rame de métro pour que je puisse décemment ouvrir mon livre papier. Alors, sans attendre, pendant la pause-dej, je suis allé trouver une grande sœur à ma liseuse défunte (en lisant mon livre papier sur le trajet aller-retour car il semble bien qu’il n’y ait que sur ma ligne que la situation soit aussi catastrophique).
Ce soir, de retour à la maison, je ne pense pas avoir plus de chance avec mon livre. Mais, dès demain matin, la nouvelle liseuse rempotée à ras bord, the Autist Reading will be back !

Commentaires

  1. Quelle grande sœur lui as-tu choisi ? Ma vieille Sony première génération montre des signes d'agonie....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une Sony !! En effet, c’est une rescapée. À l’époque, Sony m’avait proposé de tester une de leurs liseuses pendant une période d’essai en échange d’une chronique d’e-book sur leur site (mauvaise expérience, d’ailleurs).
      Je suis abonné depuis pas mal de temps à la newsletter d’Aldus qui réalise régulièrement des tests de liseuses (http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2017/12/blog-aldus-tous-les-tests-de-liseuses.html).
      Le problème avec les liseuses, c’est que si tu refuses le format propriétaire pour ne pas être prisonnier d’un seul et unique fournisseur, tu n’as pas trop de latitude. C’est ainsi que j’avais opté pour un modèle Pocketbook (Sense), qui ne me restreignait pas dans mes sources d’approvisionnement.
      Et comme j’en étais très satisfait, j’ai re-signé avec Pocketbook (désormais commercialisé en France sous la marque Tea) pour le modèle Touch HD. Ce n’est pas le meilleur marché de la gamme, mais ce n'est pas non plus le plus cher et ça reste abordable. Avec les avancées technologiques, pour le même prix qu'il y a quatre ans, le nouveau modèle est plus perfectionné (sans être usine à gaz). Je trouve le rapport qualité/confort/prix plus qu’honnête (fin de la pub gratuite).

      Supprimer
    2. Eh bien, c'est celle que j'ai repérée chez Cultura ��

      Supprimer
    3. Très bon choix ! ;-)
      Blague à part, je pense que tu ne devrais pas être déçue. En revanche, en ce qui concerne, la "coque de protection", tu verras par toi-même, mais franchement, je crois que tu pourras t'abstenir. Vu comment je trimballe ma liseuse partout tous les jours, ça m'étonnerait qu'elle tienne longtemps, et pour 15 €, c'est vraiment pas terrible.

      Supprimer
  2. Tu vaincras l'adversité ! ( le plateau n'est pas fourbe, il est joueur... et je ne te plains de recevoir le petit-déjeuner au lit, quelle débauche :-D )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, c'est vrai que je suis à plaindre !! ;-D

      Supprimer
  3. Ne pas pouvoir lire quand on ne peut rien faire d'autre, quelle horreur !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, alors !! Mais heureusement, le lecteur mp3 compense un peu.

      Supprimer
  4. Télécran ! (purée, je suis la seule à réagir...) J'aimerais bien en revoir un pour voir si j'arrive encore à dessiner avec. J'avais fini par casser l'écran du mien, tiens. Sinon, je vois que tu es sur la ligne 13 (la mienne aussi), mais surtout sur Paris, du coup je me demandais si tu connaissais le site de la bibliothèque numérique de Paris où tu peux emprunter une variété d'ebooks ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Télécran est un jouet marqueur de génération (tout comme la première console Atari avec son jeu de tennis ou la Game Boy....). Dès que tu sais de quoi il s'agit sans qu'on ait besoin de t'expliquer, c'est que tu as commencé à basculer du côté de la force obscure !!! :-D
      En fait, je n'ai pas été vraiment triste quand j'ai cassé le mien (je ne me souviens plus comment d'ailleurs) parce qu'en fait, je n'aimais pas vraiment ça. Les dessins que j'en tirais étaient trop géométriques (et donc trop éloignés de la réalité, à mon goût à l'époque) pour me plaire, sans parler de mon incapacité à obtenir de beaux arcs bien nets ! (voilà un élément qui ne m'est pas revenu à l'esprit sur le moment mais qui aurait sans doute été utile pour l'anamnèse au moment du pré-diagnostic).
      Eh oui, je subis la ligne 13 au moins deux fois par jour, depuis plus de 10 ans maintenant (je ne sais pas à quel niveau tu l’empruntes, mais je me suis laisser dire que les conditions de transport étaient plus humaines dans sa partie sud). J'ai entendu parler déjà du site de la bibliothèque numérique de Paris mais sans plus m'y intéresser car je ne suis pas familier avec les emprunts en bibliothèque. A priori, si tu m'en parles, c'est que ça doit valoir le détour, alors je vais aller y jeter un œil ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Si le post auquel vous réagissez a été publié il y a plus de 15 jours, votre commentaire n'apparaîtra pas immédiatement (les commentaires sont modérés pour éviter les spams).