Récap décembre 2018


Timothy B. Tyson - The Blood of Emmett Till (Simon & Schuster, 2017)
Warren Ellis - [Transmetropolitan] Année Un (Vertigo Essentiels, 2014)
Rebecca Dautremer - Les riches heures de Jacominus Gainsborough (Sarbacane, 2018)
William Stegner - Une journée d'automne (Gallmeister Totem, 2018)
Antoine Wauters - Moi, Marthe et les autres (Verdier, 2018)
Virginia Reeves - Un travail comme un autre (Stock, 2016)
Roxana Robinson - Georgia O’Keeffe: A Life (University Press of New England, 1989)

*  *  *  *  *  *  *  *

Décembre a commencé plutôt poussivement ; plus par manque de temps qu'autre chose. Comme chaque année, les fêtes de fin d'année approchant, les clients réalisent que certaines dates buttoir incontournables doivent être respectées et se réveillent tous en même temps (c'est à dire au dernier moment, au mieux) pour fournir, enfin ! , les informations qu'on a pourtant  demandées depuis plus d'un mois,  indispensables à l'exécution du travail (et par expérience, je sais déjà que ce sera pareil avant les vacances d'été).
Bref, j'ai passé presque la moitié du mois sur un essai passionnant à propos du lynchage d'un jeune afro-américain de 14 ans dans les années 50, repéré chez Sous la grêle osée, que j'ai alterné avec le premier tome de l'intégrale d'un comics complètement barré prêté par mon collègue (le deuxième tome m'attend déjà sur ma table de chevet).
Dans la série "Je fais plaisir en me faisant plaisir au passage", je suis retombé en enfance en lisant l'histoire d'un lapin blanc, riche en références de tous ordres, que je compte offrir à ma sœur pour Noël (même si d'ici là, Noël sera officiellement passé depuis belles lurettes au rythme où vont les choses...).

La période des fêtes étant particulièrement calme cette année (ce qui n'a pas été pour me déplaire, je dois l'avouer), j'en ai profité pour ne rien faire d'autre (ou presque) que lire. J'ai ainsi retrouvé Stegner avec un plaisir renouvelé, tout comme Antoine Wauters, avec l'autre roman qu'il a publié à la rentrée d'été, conjointement à la belle surprise Pense aux pierres sous tes pas.
Suite à la piqûre de rappel de Krol, j'ai ressorti un roman que j'avais un peu oublié malgré tous les éloges qui m'avaient poussé à le glisser dans ma liseuse. Malheureusement, pas de coup de cœur foudre pour ce roman; la déception a été évitée de justesse par une superbe dernière partie.
Dans ma lancée, j'ai également sorti de ma liseuse un des trois ouvrages consacrés à Georgia O'Keefe, artiste que j'ai découverte par l'entremise d'Alfred Stieglitz, un de mes photographes fétiches. D'abord fasciné par la beauté singulière de cette femme, dont le regard perçant laisse deviner la force de caractère et la détermination (et ce jusqu'à un âge très avancé), je me suis ensuite intéressé à son oeuvre. Pour le moment, j'ai plaisir à lire cette biographie qui lui est consacrée et qui devrait m'accompagner une bonne partie du mois prochain.

Commentaires

  1. Bon, je vois que tu as lu le Virginia Reeves, mais sans grand enthousiasme... Dommage. Et oui la dernière partie est superbe. Je l'ai lu après plusieurs romans français sans saveur et j'ai enfin aimé qu'on me raconte une histoire ! Moi j'ai une envie folle de découvrir Wallace Stegner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, je n'ai pas détesté mais j'ai trouvé le tout un peu plan-plan, jusqu'à la dernière partie que j'ai trouvée déchirante.

      Supprimer
  2. Quoi, un Stegner qui m'a échappé? Un de mes chouchous, hé oui. Transmetropolitan? Il me semble en avoir lu (évidemment pas de billet, comem souvent pour les BD)
    Bonne soirée, je suppose que tu respectes la tradition du réveillon?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non seulement un Stegner, mai un Stegner inédit ! En fait une longue nouvelle, plutôt qu'un roman, mais toujours aussi finement observé.
      Pour ce qui est des réveillons, celui-ci ou le précédent, ça sera très calme, en tête à tête, sans excès ni débordements d'aucune sorte (et si je me fis aux années précédentes, il se peut fort que je sois déjà endormi avant les 12 coups de minuit !) ;-)

      Supprimer
  3. Ce qui est bien avec toi, c'est que tu crées une histoire en racontant tes lectures. Joli et agréable à lire. Je te souhaite une très belle année 2019 en espérant des clients plus prompts à réagir face aux date lines !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil, ce que tu dis sur mes "histoires". Je n'y avais jamais fait attention... Mais c'est vrai que chaque livre ou presque est lié à un événement de mon quotidien, aussi insignifiant soit-il.
      Belle année aussi à toi !

      Supprimer
  4. Mais dis moi, dis moi... si tu faisais ton billet sur The Blood of Emmett Till en février tu serais parfaitement dans la thématique de mon African American History Month challenge... j'dis ça j'dis rien ;-) Bonne année de lectures à toi en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais dis-moi, toi, tu sais que ça pourrait le faire :-D Je note, je note. D'ici un mois, je devrais bien trouver le temps d'écrire une bafouille sur ce livre... quoiqu'il mérite plus que ça.

      Supprimer
    2. Je compte sur toi pour me donner envie de le lire pour l'an prochain ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Si le post auquel vous réagissez a été publié il y a plus de 15 jours, votre commentaire n'apparaîtra pas immédiatement (les commentaires aux anciens posts sont modérés pour éviter les spams).