#monaventlitteraire2020 - Jour 3

 
 
 
 

Jour 3 : un auteur découvert cette année 

Hérédité, identité autochtone, identité sexuelle sont au cœur du bouleversant et lumineux roman de Darrel J. McLeod. 
Un récit autobiographique d’apprentissage, dans le Canada des années 60 à 90, d’un jeune Cri issu d’une famille miséreuse, fortement marquée par les ravages de l’alcool, de la violence et des abus.

Ils sont quelques-uns les auteurs que j'ai découverts cette année.
J'ai choisi de mettre Darrel J. McLeod à l'honneur de cette thématique parce que son témoignage, bien que très intime, a valeur de document historique sur les conditions réservées aux Premières Nations en Amérique du Nord et sur l'effondrement de ces sociétés par l'éradication systématique de leurs traditions et de leurs croyances par les missionnaires catholiques.

Malheureusement, à moins d’avoir un gentil contact au Canada (ou aux États-Unis) pour vous le l’envoyer lui-même, il est impossible de le commander depuis la France sur le site de l’éditeur, pas même d'y télécharger la version numérique ! [retour au XXe siècle, quand j'étais ado et que j'allais à Londres faire des razzias de vinyles et de bouquins introuvables chez nous. Mais à l'heure d'internet, il y a là une subtilité qui m'échappe...]
En revanche, si vous lisez l’anglais, l’édition parue chez Milkweed est, elle, facilement accessible.

🎄Chronique intégrale à retrouver ici 🎄
 

Commentaires

  1. Dommage pour la France...
    Je participe aussi à cet avent littéraire ; bon mois de décembre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une nouvelle copine de jeu, chouette ! 😃
      Moi, j'aurais plutôt tendance à dire, dommage pour l'auteur... et même pour la maison d'édition.

      Supprimer

Publier un commentaire

Si le post auquel vous réagissez a été publié il y a plus de 15 jours, votre commentaire n'apparaîtra pas immédiatement (les commentaires aux anciens posts sont modérés pour éviter les spams).