Articles

Affichage des articles du janvier 17, 2016

City on Fire, ou la promotion par les chiffres

City on Fire, ou la promotion par les chiffres (je me faisais la remarque pas plus tard que la semaine dernière). Sur ActuaLitté, Antoine Oury évoque également les doutes du monde de l’édition sur ce soit-disant jackpot et le difficile retour sur investissement qui se profile.

Les enchères ont donc littéralement flambé autour du titre, finalement acquis par l'éditeur Knopf à l'automne 2013, après deux jours d'offres et de surenchères. Depuis, l'éditeur s'efforce de garantir une parution réussie pour son titre : au cours d'un congrès de libraires, il a fait monter l'attente autour du pavé de 900 pages en ne distribuant que 300 exemplaires du roman en avant-première, alors que le nombre d'ouvrages pour la librairie se compte généralement en milliers.
Publié en octobre 2015 aux États-Unis après deux années de hype, City on Fire a rencontré un accueil en demie teinte, certains saluant l'ambition de ce premier roman, et d'autres, comme le N…