Articles

Affichage des articles du octobre 31, 2018

Et si l’amour c’était d’aimer, Fabcaro

Image
Mon idylle d’été avec Fabcaro (suite et fin… pour le moment)
Puisque, au contraire de tous mes pronostics, j’avais adoré Zaï zaï zaï zaï, je ne voyais pas pourquoi il n’en serait pas de même avec Et si l’amour c’était d’aimer ?

Nous Deux, Intimité, Confidences… Quand je me trouvai à court de lecture lors de mes vacances, j’allais piocher dans la pile de magazines féminins de ma grand-mère pour y lire les nouvelles romantico-sentimentales et les interviews des vedettes (les moins subversives) du moment.
Si je ne lisais pas les romans-photos dont je trouvais l’esthétique trop austère (noir & blanc, phylactères angulaires, typo machine à écrire), je ne me privais pas de les feuilleter car j’étais certain d’y trouver des photos de beaux bruns ténébreux, parfois torse-nu dans ce qui se rapprochait le plus près d’images pornos pour le gamin que j’étais.

Cliquer sur les images pour agrandir
Dans ce nouvel opus, Fabcaro s’empare de l’esthétique et de la trame narrative propres aux romans-p…