Articles

Affichage des articles du août 21, 2018

L'obsolescence programmée de nos sentiments, Zidrou & Aimée de Jongh

Image
Malgré les caprices du temps et la déliquescence des corps, l’âge, c’est dans la tête. 
La vie ne s’arrête pas une fois passée la soixantaine, il n’y a pas de date de péremption à l’amour.
Tels sont les principaux enseignements de L'obsolescence programmée de nos sentiments.

Cliquer sur les images pour agrandir
Au scénario, Zidrou dépeint avec pudeur et délicatesse la rencontre de deux âmes esseulées : d’un côté, Méditerranée, qui vient de perdre sa mère qu’elle a accompagnée tout au long de sa maladie. De l’autre, Ulysse, veuf qui vient de perdre son emploi à l’occasion d’un dégraissage dans sa compagnie de déménagement.
Tous deux se retrouvent désœuvrés du jour au lendemain, sans réel goût pour la vie morne et solitaire qui les attend. Leur rencontre fortuite va les faire passer du désenchantement à l’espoir, étonnés de ce qui leur arrive, de cet amour inattendu qui se réveille en eux, de cette deuxième chance qui leur est offerte, mais confiants en l’avenir.

Au dessin, Aimée de Jon…