Articles

Affichage des articles du août 9, 2018

Le corps des hommes, Andrew McMillan

Image
Parmi les nouveautés présentées sur la table de cette librairie, mon œil a été attiré par une couverture.
Certes il s’agissait d'une photo noir et blanc de profil de la chute de reins d'un homme (on ne se refait pas) mais surtout, elle ne m’était pas inconnue. C’était celle de Physical, le recueil de poèmes d’Andrew McMillan, que j’ai lu il y a quelques mois.

Étonné de le trouver sur cette table, j'ai vu, en y regardant de plus près, qu'il s’agissait en fait bel et bien du même recueil mais dans une édition bilingue français/anglais publiée chez Grasset.
Si je suis généralement peu sensible à la poésie, certains des poèmes de McMillan avaient réussi à me toucher. Je me suis donc laissé tenter par l’idée de redécouvrir ses 25 poèmes dans une traduction de Philippe Besson, qui se frotte ici à l'exercice pour la première fois.

Le corps des hommes, dans son plus simple appareil, exposé aux regards, dans l’intimité du couple ou dans la cohue d’un lieu de drague ou d…

« Pas une parcelle d’air qui ne contienne l’odeur d’un individu / le souffle d’un autre »

Image
les toilettes c’est de l’intimité
enfant on les a partagées seulement avec nos parents
et on les partage à nouveau quand ils deviennent vieux
et aussi avec nos amants     quand     par exemple     un dimanche
matin alors qu’on s’étire dans la salle de bains
on se réveille au son de l’écoulement dans la cuvette
on s’approche pour enlacer le corps nu
lequel se tient dos à nous      on embrasse sa nuque
et on y retrouve le goût de la nuit passée ensemble
et on y respire l’odeur de l’urine jaune pâle du matin
et on prend au creux de la main son membre
et on sent le liquide le traverser
et on sait que c’est ça l’amour     la chair vulnérable
ce que nous laissons sortir et ce que nous laissons nous traverser

I. Le corps des hommes - Uriner (p.15)

les hommes pleurent à la salle de sport
déclenchent le sèche-mains pour couvrir
le bruit de leurs sanglots, leurs cœurs sont devenus trop lourds
pour leurs torses, leurs torses sont devenus trop larges
pour leurs tee-shirts, ils s’habillent comme des gamins
qui auraie…