Articles

Affichage des articles du décembre 26, 2018

Les marches de l’Amérique, Lance Weller

Image
Dans une région sauvage et quasi-déserte, appelée à devenir le Texas, que se disputent âprement le Mexique et les pas-encore-États-Unis, une carriole branlante s’aventure au milieu de nulle part. Sur le banc, à l’avant, deux amis d’enfance, Pigsmeat et Tom. À leurs côtés, Flora, une magnifique métisse fraîchement affranchie. À l’arrière, sur le plateau, une caisse sans couvercle où gît le cadavre d’un homme conservé dans du sel.

Bien avant que "The orange one" ne décide d’y dresser un mur, alors même que l’Union n’en était qu’à ses balbutiements, les terres frontières entre le Mexique et les États-Unis, les fameuses « marches » du titre du roman, étaient déjà sujet de conflit entre les deux pays.
C’est dans ce périmètre qu’évoluent Tom Hawkins et Pigsmeat Spence, des amis d’enfance séparés par les vicissitudes de la vie, celles-là mêmes qui les remet en présence l’un de l’autre des années plus tard. Taciturne et migraineux, Tom s’est forgé une réputation de tueur impitoyabl…

La seule chose qui soit sauvage en toi, à part tes manières, c’est ton odeur.

Image
Quand il leur arrivait de se parler, c’étaient des grognements et des bouts de phrases qui raccourcissaient tout mais pas ce qu’ils voulaient dire – la façon de communiquer des gens qui s’aiment ou de ceux qui se connaissent bien et qui partagent un langage bien à eux. (p. 82)

Est-ce que vous êtes véritablement mauvais, tous les deux ?
Tom et Pigsmeat se regardèrent pendant un long moment empreint de tristesse, puis ils sourirent ; Tom relevant les coins de sa bouche serrée et Pigsmeat étirant largement les lèvres, ce qui lui fendit le visage en deux et le fit ressembler à autre chose qu’un vilain lutin. Tom secoua la tête et contempla la rivière, puis il dit que, des deux, c’était lui le mauvais ; Pigsmeat était seulement celui qui sentait mauvais. (p. 306)


Des années plus tard, ils étaient devenus bien différents de ce qu’ils avaient été. Différents ou épurés, en quelque sorte, pour être plus conformes aux choses qu’ils portaient dans le cœur. Ensemble – toujours ensemble -, ils entamè…