Articles

Affichage des articles du juillet 27, 2018

À l'ouest rien de nouveau, Erich Maria Remarque

Image
Ce livre, je l’ai vu tout le temps que j’ai vécu chez mes parents.
Longtemps, il a impressionné le gamin que j’étais, avec sa reliure en simili cuir, ses dorures et son médaillon doré frappé au profil de l’auteur, comme tous les ouvrages de cette collection « bibliophile des pauvres ». Le nom de l’auteur en rajoutait à sa nature inquiétante : un prénom qui sonnait féminin à mes oreilles d’enfant et un nom de famille à la consonance plus française qu’allemande.
En 20 ans, jamais ce livre n’a bougé de la place qui lui avait été attribuée sur l’étagère d’un meuble du salon. Si bien que j’ai fini par ne plus y prêter attention jusqu’à ne plus voir ce qui m’avait été expéditivement résumé comme étant « un livre de guerre ».
L’an dernier, Stock a publié Cette terre promise, un inédit de Remarque. À cette occasion, billets et commentaires de blogs ont évoqué avec une admiration unanime À l’ouest rien de nouveau, chef d’œuvre devenu classique incontournable. Convaincu de la nécessité de co…

« Tout est affaire d’habitude, même la tranchée »

Image
L’armée et ses absurdités
Cet après-midi, nous avons fait, pendant une heure, des exercices de salut militaire, parce que Tjaden a salué avec indolence un commandant. Kat ne pense qu’à cela. Il dit : « Tu verras, nous perdrons la guerre parce que nous savons trop bien saluer. »

Tout le monde reconnaît cela ; chacun sait que c’est seulement dans la tranchée que cesse le dressage militaire, mais qu’il reprend déjà à quelques kilomètres du front et de la façon la plus bête, avec des exercices de salut et la marche de parade, car c’est là une loi inéluctable : il faut que toujours le soldat soit occupé.

Avec nos yeux jeunes et bien éveillés, nous vîmes que la notion classique de la patrie, telle que nous l’avaient inculquée nos maîtres, aboutissait ici, pour le moment, à un dépouillement de la personnalité qu’on n’aurait jamais osé demander aux plus humbles domestiques.

Saluer, se tenir au « garde-à-vous », marcher au pas de parade, présenter les armes, faire demi-tour à droite ou à gauche, f…