Articles

Affichage des articles du octobre 23, 2017

On me traitait de ce que je ne m'étais jamais caché d'être. Quel était le problème ? Comment me sentir insulté de porter mon identité ?

Image
De quoi me traitait-on au juste ? De gay et de père. On me traitait de ce que je ne m'étais jamais caché d'être. Quel était le problème ? Comment me sentir insulté de porter mon identité ? On a tenu à me faire savoir qui j'étais. Ou bien on a tenu à me dire qu'on savait qui j'étais. Ou bien à avertir le monde de qui j'étais. On a tenu à m'emmerder un peu.
(p. 13)

Cela pourrait signifier que la paix est assurée tant que nous restons gays. Mais nous devons nous préparer à la guerre si nous devenons pères.
(p. 15)

Combien de « ce n'est rien » m'avaient permis de croire qu'il n'y avait pas de danger, je n'étais pas menacé, je n'étais pas victime d'homophobie, le mot solennel, je ne devais pas me défendre. Allons, allons, personne ne m'a attaqué, quel autre grand mot malvenu que « se défendre », quel manque d'humour ! N'ai-je donc rien vu venir ?
(p. 27)

[…] j’étais conforme à l’image que ces adultes répandaient, je comprenai…