Articles

Affichage des articles du décembre 2, 2018

Einstein, le sexe et moi, Olivier Liron

Image
« Je suis autiste Asperger. Ce n’est pas une maladie, je vous rassure. C’est une différence. »
Je pourrais faire mien l’incipit du roman d’Olivier Liron chaque fois qu’en société je me trouve obligé de me présenter, ce qui chez les neurotypiques signifie, outre décliner mes prénom et nom, devoir préciser ma profession pour que mon interlocuteur puisse me situer (plus souvent à tort qu’à raison) sur l’échelle sociale, position qu’il a déjà évaluée (là encore, plus souvent à tort qu’à raison) au premier coup d’œil, quelques secondes auparavant, d’après mon accoutrement.
Les présentations, voilà un exemple de convention sociale, ou plutôt de mode de fonctionnement, naturel à la majorité des personnes, sans que cela ne leur pose jamais le moindre problème, mais qui est toujours une situation embarrassante pour un autiste Asperger. Car non seulement il ne fonctionne pas ainsi, mais il ne comprend même pas en quoi connaître la position sociale d’une personne peut être subordonnée à sa valeu…

Quand on ne peut pas parler, on construit des forteresses

Image
Ma mère est arrivée en France à l’âge où elle « tait encore une petite fille. Elle a galéré pour s’intégrer et n’a pas envie d’évoquer son enfance à Madrid sous le franquisme. Un jour, elle m’a raconté un souvenir d’école là-bas. Punie, elle devait tenir, pendant des heures, les bras en croix chargés de livres. Il fallait faire le Christ. Le maître rajoutait des livres quand elle faiblissait. Quand j’étais petit, je pensais que Franco était l’équivalent d’Hitler, mais avec le Christ et la paëlla en plus. Ma mère a gradé ensuite ce goût pour la paëlla. Et aussi pour le Christ. Mais c’est une autre histoire. (p. 23)

Ma mère a toujours rêvé la France, le pays des idéaux, des droits de l'homme, de Jean-Jacques Rousseau, de Napoléon Bonaparte et de Nicolas Hulot. Ma mère vient d'une famille d'ouvriers, il fallait absolument être bon à l'école, et elle m'a transmis ça. C'était le seul moyen de s'en sortir. Je suis fier de ça, de cet héritage qu'elle m'a lé…