Articles

Affichage des articles du août 18, 2018

Nous campons sur les rives, Mathieu Riboulet

Image
C’est un lieu commun de le dire, mais voici une nouvelle preuve s’il en était besoin que ce n’est certainement pas à sa taille ou à son épaisseur qu’on peut estimer la valeur et la portée d’un livre.

48 pages, dont à peine 40 de texte au format de 10 × 15 cm. Dans sa collection « La petite jaune », Verdier vient de publier les 5 interventions que Mathieu Riboulet a faites lors du Banquet d’été du Livre de Lagrasse (siège des éditions Verdier ans l’Aude), entre le 7 et 11 août derniers

Au départ simples introductions aux discussions qui se tenaient dans le cadre de l’événement, les interventions de Riboulet réunies dans cet opuscule traitent toutes de l’ici et de l’ailleurs : l’être au monde et à l’instant présent, le réel et l’au-delà, les vivants et les morts...
Prononcés « dans la lumière, le vent, les pierres, le sable et les odeurs d’ici », ces textes sont des odes à la vie, des déclarations d’amour aux disparus, toujours vivants même après la mort.
À la lumière de la disparitio…

L'ici et l'ailleurs

Image
« Eh bien, soit ! vous êtes ici, nous sommes ici, je suis ici. Et je peux même être d’ici sans que le monde s’enferre aux horizons étroits où on le tient parfois. Je suis ici, et dans la lumière, le vent, les pierres, le sable et les odeurs d’ici je tiens le monde, le monde m’appartient, et tout voyage est inutile, toute étrangeté annulée de n’être rien que ma propre étrangeté. Le monde, sans revers et sans gloire, mais le monde. »
Vous êtes ici (pp. 14-15)

« Nous pensons être ici mais […] peut-être ne sommes-nous pas là où nous croyons être mais ailleurs, et apparemment sans possibilité de penser cet ailleurs autrement que sous forme d’acte de foi ni d’établir avec lui le moindre lien qui confirmerait notre présence au monde. »
Va voir ailleurs si j’y suis (pp. 19-20)

« […] me savoir possiblement et ici et ailleurs m’enchante car il m’est plus facile de m’imaginer dans d’autres lieux que les miens que dans d’autres vies que les miennes. »
Va voir ailleurs si j’y suis (p. 20)

« Où était Hen…