In Waves, AJ Dungo



Comme Thornhill, In Waves entremêle deux récits et deux époques : d’une part, la naissance du surf comme sport, porté par les deux grands héros qui vont en marquer l’histoire, Duke Khanamamoku et Tom Blake ; de l’autre, la naissance d’un amour jusqu’à sa fin tragique.
Le premier récit se décline dans des dégradés de sépias ; le second, dans une palette de bleus.
Au cœur des deux histoires : la passion.

Je dois avouer que ce n’est pas l’histoire qui m’a attiré vers ce roman graphique. La thématique du surf ne m’intéressait pas plus que ça (j’en avais déjà eu un aperçu il y a quelques années avec Shangrila, de Malcolm Knox, paru chez Asphalte). Et celle d’un amour défunt, avec le cancer en toile de fond, encore bien moins.
Mais la beauté du graphisme, superbe, a été le plus fort.

J’ai lu sans déplaisir le destin d’Hydro-Man, surnom de Duke Kahanmoku, considéré comme le père du surf moderne, même si je n’ai rien appris d'autre que ce que j'en savais déjà. En revanche, je ne connaissais pas grand-chose de Tom Blake qui en a perfectionné les planches, modèle après modèle.

Quant aux dix ans de relation entre le dessinateur et Kristen, son premier grand amour qui va partager avec lui sa passion du surf avant de succomber au cancer, j'ai un peu honte de le dire mais elle n’a pas réussi à m’émouvoir. Je l’ai trouvée trop lisse, trop retenue. Trop idéalisée aussi, par moment (pour des raisons évidentes que je peux comprendre). L’effet cathartique de cette entreprise (l'auteur ne s'en cache pas) est trop palpable et m'a tenu à l'écart.
J’ai été plus touché par le cheminement de l’auteur du deuil vers la résilience.

Si cette rencontre n'a pas été aussi intense que je l'espérais, je suis néanmoins curieux de découvrir le prochain projet d'AJ Dungo.
Pour le moment, qu’il soit rassuré : il a tenu sa promesse à Kristen. Grâce à In Waves, elle vit pour toujours.

In Waves - Extraits 


*   *   *   *   *   *   *
« C’est un bel hommage à sa bien-aimée et un hymne au surf et à la liberté. Les couleurs et le dessin sont superbes. C’est beau, c’est émouvant… »   À Propos de Livres

« Comme le mouvement des vagues, l'auteur fait ainsi des va-et-vient entre leur tragique histoire d'amour sur fond de glisse et de dégradé de bleus, et l'histoire du surf, de ses pionniers comme le célèbre Duke, de ses esprits novateurs comme Tom Blake, de ses beach boys authentiques en bichromie sépia. C'était un pari périlleux d'oser associer ces deux histoires, ces deux temporalités différentes, ce drame intime avec cet historique documentaire, et il est réussi. »
  Carnets2SeL

« Je défie quiconque de ne pas avoir envie de verser une larme à la fin de cette lecture ! Et que dire de l’illustration, magnifique ? AJ a rendu un hommage touchant à sa petite amie, qui lui avait demandé de raconter un jour leur histoire. Il a tenu parole. Plus que parole. »   Electra

« Du coup j'en ressors avec un avis mitigé : oui pour la construction du récit avec le savant mélange de l'histoire du surf et l'histoire personnelle de Kristen, non pour les dessins qui ne m'ont pas convaincu. »   Gambadou

« Un bel hommage rendu à une femme qui s’est battue jusqu’au bout face à la maladie. Un récit poignant, une ode à la vie et au surf. »
   Mes Échappées Livresques

« Ce roman (autobio)graphique est une promesse faite à une femme. Une promesse tenue au fil des pages qui consignent les bribes de moments partagés. En dessinant et en racontant Kristen, Aj Dungo surmonte à sa manière l’absence de son grand amour et apprivoise comme il le peut la douleur du deuil. »  
  Moka


Une fois encore, je tape l'incruste dans l'opération BD de la semaine. Et aujourd'hui, c'est chez Stephie que ça se passe.


AJ Dungo - In Waves (Casterman, 2019)
Traduction de l'anglais (États-Unis) : Basile Béguerie

Commentaires

  1. Je dois être un véritable cœur de pierre parce que ce roman graphique ne me tente pas du tout... Je l'ai feuilleté et même le graphisme m'a laissée à distance... Bon, à l'occasion, il faudrait quand même que j'y jette un oeil ou deux ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon regard avait été arrêté en magasin par la couverture, que je trouve très belle. Mais l'histoire en elle-même ne me disait pas grand-chose... Et puis, je me suis laissé convaincre par Electra, mais au final le graphisme l'a emporté sur le fond.

      Supprimer
  2. Contrairement à toi, c'est le graphisme qui m'a empêché de vraiment apprécier ce roman graphique. J'ai aimé le parallèle entre l'histoire personnelle et le surf, mais je n'ai pas ressenti d'émotion avec les dessins, et pourtant j'aime la mer ! Gambadou (qui n'arrivait pas à laisser de message sur blogspot depuis une quinzaine de jours, mais qui a enfin trouvé la faille)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mer, ici, n'est pas vraiment la mer, si j'ose dire. La mer, ou l'océan, n'est pas présentée comme un écosystème vivant. On ne la ressent pas autrement que comme le simple support de leur passion commune, le surf. Si le surf se pratiquait sur la terre ferme, ça ne changerait pas grand-chose.

      Supprimer
  3. Je l'avais noté. Je l'ai rayé de ma liste. Le graphisme et le dessin me plaisent beaucoup. Surf - amour - cancer - deuil me laissent de glace. Sans pitié, je peux être!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fond de l'histoire est vraiment très personnel. A moins d'avoir vécu une expérience similaire, je comprends fort bien qu'on ne se sente pas concerné. C'est ce qui m'est arrivé.

      Supprimer
  4. Mais, mais, mais, il faut me dire que tu jours avec nous, que je te rajoute (avec plaisir) à la récap. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'avais dit à Noukette la semaine dernière, il se trouve que j'ai quelques billets BD de prêts en ce moment. Ce qui me permet de me joindre à vous de façon ponctuelle alors c'est vraiment juste le plaisir du partage qui prévaut, peu importe que je figure ou non dans la récap (d'autant que la maîtresse de cérémonie varie chaque semaine et que j'aurais bien du mal à suivre la bonne piste !!). En tout cas, merci pour le rajout. 😘

      Supprimer
  5. ça ne me tente pas du tout, il y a dans cet album un côté "conceptuel" auquel je ne parviens pas à adhérer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne saisis pas vraiment ce que tu entends par conceptuel mais une chose est sûre c'est que c'est un projet qui a été "fabriqué" (comme tous les projets, tu me diras, mais celui-ci particulièrement) : l'objectif du dessinateur, au départ, était de faire une BD sur l'histoire du surf. C'est son éditeur qui lui a conseillé de mixer son projet avec quelque chose de plus personnel.

      Supprimer
  6. Vanté par une libraire lors d'une soirée rentrée littéraire, j'ai regardé. Aucun effet sur moi, ce graphisme. C'est vrai que lorsque on accrocheva un univers graphique, on peut passer par dessus les bémols du récit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le graphisme est très particulier, j'en conviens. Très stylisé, voire "mécanique". En outre, les épisodes en rapport avec l’histoire personnelle du dessinateur sont dans des tons bleus très froids ce qui n'aide pas à créer un lien d'intimité...
      L'histoire est mignonne. Tous les premiers amours le sont, j'imagine. D'autant plus quand l'un des deux protagonistes est fauché en pleine jeunesse... Mais je n'ai pu m'empêcher de contrebalancer cette histoire trop lisse, cette "idéalisation" de l’être aimé disparu, en imaginant ce qu’aurait pu être cette relation si Kristen n'était pas morte. La félicité serait-elle toujours d'actualité ? Des tensions seraient-elle apparues au sein du couple ? Seraient-ils même encore ensemble aujourd'hui ?

      Supprimer
  7. Rien à voir avec ton billet.. J'avais noté la date d'aujourd'hui pour notre LC, et je vois que ton billet n'est pas paru.. Me serais-je trompée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon côté, j'ai noté le 15 mais ce n'est pas grave. J'ai rectifié le tir et publié mes billets 👏👏👏👏👏

      Supprimer
  8. Comme toi, je ne savais pas de quoi il parlait mais j'avais flashé sur la couverture. Ton avis me refroidit un peu cependant : je vais voir si je le trouve en médiathèque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il te fait envie, ne te fie pas à mon seul avis. Plus nombreux sont les avis enthousiastes, voire plus.

      Supprimer
  9. Bien aimé, mais effectivement les souvenirs de la relation sont assez lisses... Un album sympa mais pas forcément mémorable...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça reste une lecture agréable mais il s'en est fallu de pas grand-chose à mon avis pour que ce soit un album vraiment extraordinaire...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Si le post auquel vous réagissez a été publié il y a plus de 15 jours, votre commentaire n'apparaîtra pas immédiatement (les commentaires aux anciens posts sont modérés pour éviter les spams).