Récap de juin 2020


James Baldwin - The Fire next Time (Vintage, 1992) [1963]
Antonin Buisson - Le Mouchequetaire (Pow Pow, 2020)
Sarah Morant - L'Asperge (Hachette, 2019)
Brigitte Giraud - Jour de courage (Flammarion, 2019)
Cécile Pivot & Driss El Kesri - Le Papotin, trente ans d'écrits libres (Kero, 2019)
Sébastien Lapaque - Théorie de la carte postale (Actes Sud, 2014)
Garth Greenwell - Cleanness (Farrar, Straus and Giroux, 2020)
Carter Sickels - The Prettiest Star (Hub City Press, 2020)
Enki Bilal - Nu avec Picasso (Stock Coll. Ma Nuit au Musée, 2020)
Joanne Richoux - PLS (Actes Sud Junior, 2020)
Fabcaro - Open Bar 2e tournée (Delcourt Coll. Pataquès, 2020)
Clémentine Mélois - Dehors la tempête (Grasset Coll. Le Courage, 2020)
Auður Ava Ólafsdóttir - Miss Islande (Zulma, 2019)
Marie de Quatrebarbes - Voguer (POL, 2019)

Jean-Luc Lagarce - Journal I 1975-1990 (Les Solitaires Intempestifs, 2008)

*   *   *   *   *   *   *   *
Encore un mois bien étrange que ce juin qui vient de passer.

Sur le front du boulot, c’est toujours morne plaine.
Pour donner un semblant de « normalité » à mes journées et, par la même occasion, me forcer à sortir de chez moi, j’ai choisi de travailler mes deux jours par semaine en présentiel, à raison de 4 demi-journées. Ça me permet aussi de déconnecter plus radicalement un fois rentré à la maison car sans que j’y prenne garde, avec les outils informatiques du télétravail, j'avais l'esprit au boulot 24h/7d (alors qu’il n’y en a quasiment pas, de boulot, ce qui est quand même un comble !).

Ainsi, depuis début juin, je profite pleinement de mes matinées, l’esprit léger, y consacrant plusieurs heures à la lecture (auxquelles s’ajoutent le temps passé dans les transports en commun). Ceci explique le volume inhabituel pour moi de pages lues ce mois-ci (par souci d’honnêteté, il faut noter que le premier tome du Journal de Lagarce est toujours en cours puisque je n’en lis que quelques pages chaque jour).

Alors, cette pile ?
Plutôt éclectique, cette fois-ci encore. Du roman, de l'essai, de la poésie, du journal intime, du témoignage, de la BD, de la littérature jeunesse. De la version originale, de la traduction. De la nouveauté, du moins récent, voire de l’ancien.
J’ai tout aimé. J’ai pris plaisir à chacune de ses lectures. En plus du Mouchequetaire dont j’ai déjà parlé, certains se détachent plus distinctement des autres, chacun pour des raisons différentes : The Prettiest Star, Dehors la tempête, Miss Islande...

C’est bien beau tout ça, mais plus je lis, moins je prends de temps pour partager mes lectures avec vous ici. Et plus le temps passe, moins j’ai envie de revenir sur mes anciennes lectures... Bref, ça ne s’annonce pas vraiment bien, cette histoire.
À moins que durant les prochaines semaines, le rythme estival s’y prête davantage, d’autant qu’il n’y aura pour moi cet été ni valises, ni voyage au programme. Quoi qu’il en soit, j’ai tout de même deux petits trucs en réserve. J’espère que vous serez encore là pour les partager avec moi et, surtout, que ça vous plaira.

Commentaires

  1. J'espère aussi que tu vas prendre le temps de nous parler de tout ça, quel beau bilan !! Et évidemment, qu'on sera là pour partager, comment peux-tu en douter ??
    Mais du coup, je suppose que tu ne seras pas des nôtres (soit Marie-Claude et moi) pour la LC d'A l'est d'Eden du 20 juillet ? Je viens de voir sur mon carnet de lecture que je t'avais noté avec un point d'interrogation.. Et j'ai oublié de t'en reparler plus tôt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, j'espère aussi que je vais pouvoir prendre le temps de développer un peu plus et de me faire un peu plus présent sur ce blog, sinon ça risque de sonner le glas de ce salon...
      Je suis désolé mais j'ai complètement zappé ce rendez-vous avec toi et Marie-Claude, c'est de ma faute. Je le regrette d'autant plus que c'est un roman que j'ai vraiment envie de lire et j'aurais aimé partager ce moment avec vous deux (et d'ici le 20, je ne suis pas certain d'être prêt à temps). Désolé encore.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas grave, j'aurais dû te faire signe plus tôt (mais j'ai oublié aussi), et cela ne t'empêche pas de le lire quand même ! En plus je me suis trompée, la LC est pour demain, et non pour le 20, cela fait définitivement trop court !! Je me relirai bien aussi Les raisins de la colère un de ces jours...

      Supprimer
    3. J'ai bien l'intention de lire A l'est d’Éden, un de ces jours. La LC était juste une motivation supplémentaire, une douce contrainte qui me le faisait sortir plus vite de ma PàL qui ressemble de pus en plus à la tour de Babel 😱

      Supprimer
  2. Oh moi j'aurais bien aimé avoir quelques billets sur certains livres. Mais bon, je ne vais pas te jeter la pierre, je ne parle de moins en moins des livres que je lis... Si je ne le fais pas dans la foulée (dernière pas refermée), je n'ai plus envie de le faire après. Après tout, le plus important n'est-il pas de lire ? J'avais bien aimé Miss Islande moi aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si jamais ça te dis, n'hésite pas à me dire quels livres t'intéressent plus que d'autres.... Quitte à ne parler que de certains, autant que ce soit des livres qui intéressent les visiteurs de ce salon 😊

      Supprimer
  3. Je prends enfin le temps de te lire. Et je me disais bien que tu t'es surpassé en juin ��. Je te souhaite de retrouver l'envie de partager, quelques billets . Je vais découvrir bientôt le théâtre de J.L. Lagarde ( enfin, quand je serai dispo pour ouvrir tranquillement un livre ). Profite de l'été quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Lagarce... Je me régale de son Journal (même si regrette le manque criant d'appareil critique de cette édition). Je l'ai découvert dans les années 90, avec une représentation de Juste la fin du monde dont j'étais ressorti totalement bouleversé. Je ne sais pas encore ce que je vais faire, continuer à lire son Journal ou m'attaquer à son théâtre (mais le théâtre lu est souvent sinon décevant, au moins frustrant).

      Supprimer
  4. Je suis comme toi, j'accumule les livres lus dont je n'ai pas parlé et dont je ne parlerai probablement jamais... Tant pis, il sera toujours temps de faire un billet fourre-tout avec tout un tas d'avis inside. Ou pas. Pas l'intention de me mettre la pression en tous cas :-D
    Et sinon, il est bien ce nouveau Fabcaro ? Il m'attend tu t'en doutes ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais toi, si tu accumules les livres dont tu ne parles pas, tu publies quand même régulièrement... Ces derniers temps, je dois reconnaître que je ne suis pas le meilleur blogueur qui soit, ou tout au moins le plus régulier.
      Autant j'avais été un peu déçu par la 1e tournée de son Open Bar (et pire encore par Hey Jude) que je trouvais un peu "paresseux", autant j'ai retrouvé dans la 2e le Fabcaro que j'aime : il est en pleine forme et fait (presque) moche à chacune de ses planches.

      Supprimer
  5. Ton bilan est impressionnant !
    Je n'ai lu aucun de ces titres mais je lirai certainement "jour de courage" quand il sortira en poche. J'aime beaucoup cette autrice.
    Je repère aussi "Open bar 2" (j'ai lu le 1). Il me fait rire Fabcaro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure-toi que je pensais avoir déjà lu Brigitte Giraud il y a bien longtemps, dont une fois dans un recueil de nouvelles collectif, et après vérification, je me suis aperçu que non (j'ai dû la confondre avec une autre auteure).
      Si tu as ri à Open Bar 1, tu devrais te régaler tout autant, voire plus avec celui-ci. En tout cas, j'avais trouvé le premier un peu mou du genou (ou alors je n'étais pas dans le mood), mais dans celui-ci il n'y a rien à jeter ou presque.

      Supprimer
  6. Je suis ravie de chez ravie que tu aies apprécié Miss Islande. J'ai lu Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro et je crois en fait que cet auteur dont j'apprécie certaines qualités ne déclenche pour l'instant par de coups de cœur chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, j'ai plus qu'apprécié Miss Islande, j'ai adoré. J'ai retrouvé cette ambiance, cette sensibilité que j'avais déjà adoré avec Rosa Candida et qui m'émeut. La question est : pourquoi n'ai-je pas lu Auður Ava Ólafsdóttir depuis tout ce temps ?
      L'humour de Fabcaro (absurde désespéré) est particulier, et c'est pour cela qu'on l'aime... ou pas. 😉

      Supprimer
    2. Je suis une vraie fan d'Olafsdottir et je t'envie de savoir que tu n'as pas tout lu d'elle !!!!!!

      Supprimer
  7. eh bien, j'aimerais bien du coup te refiler mon boulot, parce que moi c'est l'inverse, ça déborde de partout ! J'ai eu un gros coup de mou vendredi. Bref, sinon très beau bilan et j'attends des billets sur ceux qui t'ont le plus marqué (tu peux les faire comme Marie-Claude) car je ne connais aucun auteur (sauf l'islandaise que j'ai rencontrée à Nantes, très sympa!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le billet regroupant plusieurs livres pourrait être une solution, effectivement.... si seulement je réussissais à ne pas passer pour chaque bouquin autant de temps que si je faisais des billets distincts !!!!! 🤪
      Je pourrais reprendre la formule lapidaire qui était la mienne quand le blog était en mode privé, mais je crains que ce ne soit pas plus intéressant pour vous que rien du tout.

      Supprimer
  8. Comme toi, je peine à me poser et publier. Et parfois, bam, ça s'enchaîne... La semaine prochaine, faudrait d'ailleurs que je tire les mains des poches :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte rattraper un peu de retard ces prochains jours... Non seulement, c'est pas gagné, mais si jamais je me mets à penser que beaucoup de gens sont déjà en vacances et que, du coup, publications ou pas, ça ne changera pas grand-chose, c'est foutu 🤨

      Supprimer

Publier un commentaire

Si le post auquel vous réagissez a été publié il y a plus de 15 jours, votre commentaire n'apparaîtra pas immédiatement (les commentaires aux anciens posts sont modérés pour éviter les spams).